icon twitter
icon-facebook
icon-googleplus
icon-rss
icon youtube
  • Français
  • English
  • Deutsch
  • Nederlands

toolbar background

Module responsive mobile

banniere actualite 
logo mediterranee footer
background wave

icon bienvenue Dans les P.-O.

Le soleil, la mer, la montagne, les abricots, les pêches, les cerises, les vins (Muscat, Maury, Banyuls...) ainsi qu'une multitude de curiosités géographiques, artistiques, architecturales et historiques font des Pyrénées Orientales un véritable petit paradis.

 
La vallée de la Têt est un excellent itinéraire au départ de Perpignan. Thuir et la plus grosse cuve au Monde d'une contenance d'un million de litres. Le pittoresque village de Castelnou et son château érigés sur les contreforts des Aspres. Le pic de Força Réal, gardien de la vallée et véritable défi pour les cyclistes avec sa pente finale à 18% surplombe fièrement le Ribéral du haut de ses 507 m d'altitude. Ille sur Têt, capitale de la pêche, et ses majestueux orgues véritable curiosité géomorphologique nous amène vers le Conflent, les magnifiques édifices romans représentés par les abbayes de st Martin du Canigou, de St Michel de Cuxa et le prieuré de Serrabonne. Le Canigou majestueux s'impose à nous. N'est pas Catalan celui qui, à partir du chalet des Cortalets, n'a pas gravit « la montagne sacrée » pour atteindre son sommet qui culmine à 2784m, notamment le 22 juin à l'occasion de la fête de la Saint Jean. Puis Villefranche de Conflent. Le Fort Libéria qui domine la citée médiévale et Mont Louis sont l'occasion de découvrir des forteresses érigées à partir des plans du célèbre Vauban, génial architecte militaire sous le règne de Louis XIV. Villefranche de Conflent, point de départ du petit train jaune, moyen de locomotion aujourd'hui touristique pour rejoindre la Cerdagne. C'est la ligne ferroviaire régulière la plus haute du monde, elle culmine à 1500m. Cerdagne et Capcir, terrains de jeu des skieurs. Plus à l'ouest, le Pas de la Case et une fois le col de l'Envalira franchit la principauté d'Andorre.
 

Mais la balade la plus naturelle géographiquement parlant est certainement celle qui vous mènera depuis Argelès sur Mer et l'embouchure du Tech vers Le Boulou, son eau pétillante et ses bouchons en liège. Des bouchons que vous pourriez également trouver sur la route du col du Perthus et de l'Espagne les jours de mauvais temps ! Il est préférable de poursuivre sa route le long du Tech vers Céret, capitale de la cerise réputée pour sa féria phénoménale, et Amélie les Bains, paisible station thermale. Vous découvrirez alors la beauté du Vallespir, les rousquilles, les Toiles du Soleil, manufacture de tissage catalan de St Laurent de Cerdans et croiserez peut être l'ours du côté de Prats de Mollo !